Logo
Dimanche 22 Octobre 2017
Saint Mellon
La Paroisse

Eglise d'Yvetot
2 rue Saint Pierre
76190 Yvetot

Tel : 02 35 56 72 07
Mail : paroisse.yvetot
@wanadoo.fr

Couleur
5703322 visites.
Rechercher sur le site
Chargement...
Agenda de la paroisse
< Octobre 2017 >
L M M J V S D
1
2 3 4 5 678
9 10 11 12 131415
16 17 18 19 202122
23 24 25 26 272829
30 31

Evénements du
Dimanche 22 Octobre 2017


9h45
Messe à Yvetot

11h15
Messe à Yvetot

09h45
Messe à Baons le Comte
Public : Tous

11h15
Messe à Allouville
Public : Tous


Sacrement des malades

Le sacrement des malades



Qui peut recevoir l’onction des malades?

Tout chrétien dont la santé commence à être dangereusement atteinte par la maladie ou la vieillesse, les malades au moment où la maladie devient une épreuve difficile à supporter, ceux qui vont subir une opération sérieuse et les personnes âgées dont les forces déclinent beaucoup. L’onction des malades ne remplace en aucun cas les soins médicaux. Pour recevoir le sacrement des malades, adressez-vous à un prêtre ou au secrétariat de l’église d’Yvetot .

Quand recevoir l’onction des malades?

En pleine conscience et lucidité, sans attendre que le malade ait perdu connaissance. Elle peut être reçue plusieurs fois s’il y a une rechute, aggravation ou inquiétude ou nouvelle maladie grave. Le sacrement des malades n’est pas un sacrement réservé aux derniers moments comme le laissait entendre les expressions "extrême onction" et "derniers sacrements". La pratique ancienne réservait en effet ce sacrement aux grands malades à l’article de la mort.

" Le Seigneur Jésus-Christ est le médecin de nos âmes et de nos corps. II a pardonné ses péchés au paralytique et il lui a rendu la santé du corps (Marc 2, 1-12). Il a voulu que son Église continue son œuvre de guérison et de salut, par la force de l’Esprit Saint.

C’est le but des deux sacrements de la guérison : le sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation et le sacrement de l’Onction des malades.
Le don du retour vers Dieu
Le pardon des péchés commis après le Baptême est accordé par le sacrement dit de la conversion, de la confession, de la Pénitence ou de la Réconciliation.

Revenir à la communion avec Dieu par la conversion est un mouvement suscité par la grâce de Dieu plein de miséricorde et désireux de sauver tous les hommes.
Nous devons demander cette grâce pour nous-mêmes comme pour les autres.
La confession individuelle et complète des péchés graves suivie du pardon sacramentel appelé l’absolution est le moyen habituel pour la réconciliation avec Dieu et avec l’Église.

Seuls les prêtres de par leur ordination et par l’autorité de l’Église, reçoivent la faculté de pardonner les péchés au nom du Christ.
La conversion implique de se repentir, de regretter les péchés que l’on a commis et de s’engager par une ferme résolution, et avec le secours de la Grâce, à réparer le mal que l’on a fait et à ne plus pécher à l’avenir. Le repentir, appelé aussi contrition, doit être inspiré par la foi.

Comment reçoit-on le sacrement de Pénitence et de Réconciliation ?

Celui qui veut obtenir la réconciliation avec Dieu et avec l’Église doit dire au prêtre tous les péchés graves qu’il n’a pas encore confessés et dont il se souvient, après avoir examiné soigneusement sa conscience. Il est aussi recommandé de confesser ses péchés moins graves : péchés véniels.

Le confesseur propose une pénitence pour réparer les dommages causés par les péchés et rétablir une manière de vivre propre aux disciples du Christ.

Qu’apporte le sacrement de la Pénitence ?

Le sacrement de la Pénitence nous réconcilie avec Dieu et nous fait rentrer dans la pleine communion avec Lui. Il nous réconcilie aussi avec l’Église et avec nos frères. Il nous donne la paix et la sérénité et fait grandir nos forces spirituelles pour vivre en chrétiens.




Contact | Retour Accueil | Plan du Site | Plan | Administration